Croquis et niaiseries

 Un brin de lucidité

P1000781

***

Dis donc. Qui est donc ce « Qui » qui sait? Est-il qui il sait qu’il est?

Et puis, le sait-il qu’il est ce « Qui » qu’il est? Sait-il qu’il le sait?

De qui le sait-il? Que sait-on de ce qu’il sait?

S’il sait ce qu’il est, il est ce qu’il sait!

Le sait-il?

***

Comment ça va?

Numéro un, dit-il

Et comment va le numéro deux?

***

 Une éclaboussure

la loi de la gravité qui surprend.

***

 Ah bon! Tu veux être « hot ».

Mieux vaut être un hot man qu’un hot dog ou un hot chicken!

Tantôt « hot », tantôt « cool » ça finit par être la bonne température.

Et puis après tout, c’est « cool d’être « hot »!

***

 Cuire moitié riz, moitié quinoa.

La disette de mes pots me fait découvrir cette recette.

***

 Temps de canicule.

La saison est en feu! Et toi? Heu… Brûlé

Mon ventilateur s’essouffle

Pendant que le climatiseur du voisin fait son frais!

***

 Journée tout croche

Comme ce fameux jour de février perdu dans une année bisextile

Ça en prend une pour redresser les autres

Pour rattraper nos retards et nos décalages

***

 Compter sur quelqu’un, une drôle de façon de toucher l’autre! 

***

Dans le paysage d’un désir intense

 Des tentacules vers l’interdit

La tentation ne s’appellerait t-elle pas 

« Une fois de temps en temps » 

Ou « Et pourquoi pas »

Toujours temps, tant  que c’est tentant.

(création collective)

***

 

 Je me permets de faire certains commentaires.

Devrais-je plutôt apprendre comment me taire ?

 

***

 

Une mère à son fils   » C’est la Fête des mères dimanche ! »

On se fait un p’tit souper?

Certainement!

« Qui sera la mère? »

***

 

J’irai te visiter, ça s’est sûr.

Quand?

Seul le derrière de ma tête le sait!

***

 

Comment je vais?

C’est la petite vie qui fait sa grande.

 

***

 

Abracadabra

Si ce petit rien magique suffisait

Pour entrer dans les terres fertiles de mon ciel.

Oui!  

Et j‘y suis.

 

*** 

 

Dans mon jardin j’ai une cabane d’oiseaux vide

 pour les coucous comme toi!

Tu es bienvenuE!

On s’abreuvera à la fontaine de l’air du temps.

 

***

 

 Je compte lancer au gars d’en face quelques bonnes balles de tennis

Avantage pour, avantage contre

On verra s’il est de la partie

Oh! là!

Mes souliers blancs sont prêts!

***

 Excusez ma tenue!

Je n’en finis plus d’être moi-même.

***

 Ma lucidité a mal au ventre

Ma tête, mal au cœur

 

***

 

 J’entre dans une aire renouvelée de moi-même, une formule améliorée.

 

***

Être

Un bien petit mot pour une si grande réalité

 

***

 

Je t’offre un petit texte de mon cru

sur une photographie de mon clic

 

***.

 

As-tu vu les enfants regarder à l’envers tête en bas?

Voir le monde dans un miroir inversé

Ne serait-ce pas cela le miracle?

 

***

Toucher c’est voir de très très près.

 

***

 

Quand devant des portes fermées, l’impatience me gagne

Je revois ma chatte assise, fixant la porte certaine qu’elle va s’ouvrir.

Je m’assois aussi.

 

***

 

Le soleil aujourd’hui luit sans moi

Le théâtre de mon mental projette vide et ennui

Où est mon metteur en scène ?

 

***

 

 «  Ont-ils bien dormi? » me demande un ami.

Le sujet était trop endormant pour m’étendre là-dessus!

 

***

 

 Le tic est là

Le tac suivra

Le temps importe peu

Une habitude à défaire

Une attitude à refaire

***

 

Le seul courant qui me passe dans le dos en ce moment est le négatif

 

***

 

Une réputation c’est seulement le regard des autres.

Les erreurs reconnues sont vite oubliées.

 

***

 Mon jour d’anniversaire?

Une journée sur son piédestal 

Mieux vaut grandir que vieillir!

 

***

 

 

 Cette fois je ne retournerai pas les poires au cœur pourri à l’épicerie

J’ai décidé de porter sur moi ce mal de la terre.

 

***

 

 J’ai perdu la face. Je pile dessus.

Ça va faire !

***

 

 Et vice versa dans la vertu.

 

***

 

 Serait-on dans une fin d’ère!

Toutes les raisons d’être hère

Des aires en déroute à l’étendue de la terre

Des airs bêtes, vides de sens ou pervers

Tout est à l’envers.

***

 

J’ai des nausées. Je suis enceinte de moi.

 

***

 

 Le jardin où j’atterris aujourd’hui, je l’ai déjà cultivé.

 

***

 

 Je le pousse à ouvrir sa fermeture

… en un éclair !

 

***

 

 Si le seul rêve qu’on porte c’est Soi

C’est avec les autres qu’on le concrétise.

***

 

 

Au soir, la vidéo rejoue ma journée

L’essentiel s’inscrit dans ma séquence d’éternité

 

***

 

Un espoir mince comme feuille de papier

Je tente de barbouiller un nouveau rêve

 

***

 

Des textes qui ont du « caractère » !

 

***

 

 

Si les familles sont des lieux de karma à régler

Autant le faire dans cette vie-ci !

 

***

 

 On n’est jamais autant au sommet de notre vie que le moment qui précède notre mort.

 Tiens la ficelle.

Mes ailes se déploient.

 

***

 

 Si  la sagesse de Dieu est folie aux yeux des hommes 

Je voudrais finir mes jours dans cette maison de fous!

 

*********************